ENTENTE LA LOUVE asbl 

Webmaster: Antoine TAS

Update: 03/04/2013

 

 

Historique du club

 

LA LOUVEses origines

 

Début 1969 les commerçants des environs de la rue Jourdan à Saint-Gilles décident de créer un nouveau club de football. Ils s‘entourent de joueurs amateurs et de clients d’un café tenant lieu de local.

 

Le 15 février 1969 le club F.C. LA LOUVE est officiellement et statutairement constitué et il prend son local au café La Louve, rue Jourdan 110 à Saint-Gilles. A la direction et comme pionniers membres fondateurs on note des noms tels que Jacques VERMOOTE à la présidence, Michel HERON au secrétariat, Edmond GARRIGUET et autres.

 

Le 16 mars 1970 le club loue le terrain Roger Jans situé au Vierhoek à Wambeek, une pelouse de vaches transformée en terrain de football aux moments nécessaires. Sous le couvert du groupement« Handels Verbond » de Belgique, le Fc La louve entame alors des rencontres amicales et tient des entraînements le mercredi soir.

 

La période de Pâques est mise à profit pour tenter l’expérience de l’organisation d’un tournoi International, réunissant une équipe allemande, une équipe française et deux équipes belges dont le Fc La Louve même. Cette initiative s’avère également un succès sur le plan sportif et suite à cela le club s’inscrit dans la Fédération Travailliste de Football de Belgique Région Brabant Hainaut ayant son siège à la rue Emile Delva 74 à Laeken.

 

L’équipe débute le championnat 1969/1970 en division 3 mais terminera hélas à la dernière position du classement général, ne remportant qu’un seul succès … sur tapis vert ! Le résultat n’est cependant pas une fin en soi car au sein de l’équipe et du club règne une atmosphère de camaraderie, de bonne humeur où le seul dessein est de pouvoir se distraire sportivement comme non professionnel.

Fc La Louve décide néanmoins de renforcer quelque peu son équipe pour le nouveau championnat 1970/1971 en division 3 au bout duquel celle-ci obtiendra une excellente cinquième place au classement général.

 

Ce sera aussi l’année d’un certain bouleversement dans le comité par l’apport de nouvelles recrues et une structure plus étoffée du club. Ainsi nous retrouvons Edmond GARRIGUET à la présidence, Jacques VERMOOTE au secrétariat qu’il assumait déjà « de facto », Jacques QUEVAUVILLIERS à la trésorerie flanqué de son adjoint Elio GIACCOLLI, les Commissaires Georges LAMBILLOTTE et André DE GREEF, le capitaine et directeur des fêtes Lucien HANUISE et le joueur entraîneur Michel DRUART.

 

La demande est également introduite le 6 octobre 1970 auprès de la Commune de Saint-Gilles pour essayer d’obtenir l’autorisation d’utiliser une des nombreuses salles de gymnastique pour les entraînements d’hiver d’une part, et un terrain de football pour la saison suivante d’autre part.

 

Le 26 octobre 1970 l’Échevin des Finances et des Sports réagit rapidement en octroyant la salle du Gymnase pour les entraînements. Après un entretien avec l’échevin même et suite à la renonciation du club Boqueron, le Fc La Louve reçoit alors l’autorisation d’occuper à 15h00 le petit terrain des installations sportives de l’Île Sainte-Hélène à Saint-Gilles où l’Aurore Sportive de Saint-Gilles évolue sur le grand terrain. Fc La Louve quitte donc le pré aux vaches de Wambeek pour y jouer sa première rencontre le 31 janvier 1971 face au Fc Sportman Laeken.

 

Le 13 janvier 1971 le joueur entraîneur Michel DRUART est démissionnaire et rapidement remplacé par Pierre TESTAERT. Le club enregistrera ensuite rapidement plusieurs succès et titres en suivants.

 

La suite de cette belle histoire est encore longue mais ce qui est réconfortant est le fait que, près de 5 décennies plus loin, le club existe toujours sous la dénomination Fc Entente La Louve de Saint-Gilles dont plusieurs membres, aujourd’hui, sont toujours présents au gouvernail de l’ASBL.

 

 

                                                                                                                                             Antoine TAS

© Copies autorisées avec mention de la source et de son auteur.